AIRVIA MEDICAL : quand la domotique dépollue votre maison

0
12

Toutes les études le montrent: l’air que nous respirons est de plus en plus pollué. En ville à cause de la circulation, mais également des usines. A la campagne, à cause des pesticides, ou encore du pollen pour les personnes allergiques (un quart de la population tout de même). Même l’air intérieur peut être néfaste: mauvaise aération, humidité, acariens, produits chimiques utilisés dans la confection des meubles, des peintures, etc. Les maladies respiratoires qui en résultent pourraient ainsi devenir selon les prévisions de l’OMS la 3ème cause de mortalité des Français d’ici 2030. Les purificateurs d’air se multiplient donc sur le marché afin de répondre à cette nouvelle demande.

Nous avions découvert il y a quelques temps le purificateur d’air de Xiaomi, et pourquoi ce type d’appareil devient important. La Chine est l’un des pays les plus touchés par la pollution de l’air, et ses habitants ont depuis longtemps équipé leur logement de purificateurs d’air pour retrouver un air sain au moins chez eux. Mais le phénomène se développe partout, même en France. Il y a encore quelques jours, le gouvernement interdisait la circulation de certains véhicules dans les grandes villes à cause de la chaleur et d’un pic de pollution à prévoir.

Comme dans tous les domaines, il y a différents niveaux de qualité parmi ces produits. Même si le purificateur de Xiaomi s’était révélé plutôt efficace, il pourrait ne pas suffire pour des personnes allergiques, ou soufrant d’asthme par exemple. Il n’est en effet équipé que d’un “simple” filtre Hepa, même si des filtres plus performants peuvent être utilisés, achetés en option. Face à ces appareils d’”entrée de gamme”, il existe des produits plus pointus, avec de réelles performances médicales. C’est le cas par exemple du AIRVIA MEDICAL, qui lui associe huit technologies pour garantir un air sans polluants, sans nanoparticules et sans allergènes: un préfiltre, trois filtres puissants dont un filtre HEPA dernière génération, une étape d’ionisation, une étape de photocatalyse, une lampe à U.V. et un tamis moléculaire.

Lire l’article complet sur le site original